La dissertation: la conclusion

En science politique, la conclusion, obligatoire, est plutôt courte (environ 10-15 lignes).

Elle est principalement constituée d’un rappel des principaux arguments déployés dans le développement. Il ne s’agit pas pour autant d’une répétition des titres et sous-titres donnés aux parties constituant le développement.

Ensuite, en guise d’ouverture, il est coutume de mentionner un ou deux enjeux connexes au sujet ou à l’une des thématiques abordées au cours de la dissertation: pour montrer à la fois l’intérêt d’avoir mener une réflexion sur le sujet donné, et pour souligner l’intérêt à continuer cette réflexion, ou à l’appliquer à d’autres secteurs, ou souligner le rôle d’un acteur abordé rapidement dans le présent travail.

Ex 1: Si le sujet porte sur un pays, s’intéresser à un autre pays en soulignant l’intérêt de la comparaison entre les deux pays.

Ex 2: Si le sujet porte sur les instances de socialisation durant l’enfance et l’adolescence, construire l’ouverture en soulignant l’intérêt de l’étude du rôle d’autres instances à l’âge adulte, ou la diminution des instances dites « classiques ».

Prendre le temps de construire la conclusion est important: ce sont les dernières lignes qui produiront à votre lecteur sa dernière impression.

Gardez suffisament de temps pour écrire votre conclusion, sous peine de ne pas avoir le temps d’en finir la rédaction.

Gardez du temps également pour relire l’ensemble de votre travail (cf. article sur l’importance de la relecture)

La dissertation : l’introduction

La longueur de l’introduction dépend des disciplines étudiées (ex: en droit l’introduction est censée faire 1/3 de la taille totale du devoir). En science politique, il n’y a pas de règle spécifique concernant cette longueur.

L’introduction doit comporter un certain nombre d’éléments, sous peine d’être incomplète. Ce type d’erreur est susceptible d’influencer fortement la qualité du travail réalisé.

Une phrase d’accroche: elle sert à introduire le devoir. Elle peut faire mention d’un fait d’actualité qui vous parait être une illustration ou participer à la réflexion sur le sujet du devoir que vous avez à traiter. Si la dissertation porte sur un sujet « classique », vous pouvez commencer votre devoir en mentionnant qu’il s’agit d’une notion classique en science politique (en expliquant pourquoi). La phrase d’accroche est conçue à la fin du travail sur brouillon de l’introduction et du plan de votre devoir, sous peine de ne pas être en phase avec ce que vous allez dire par la suite dans votre écrit.

La définition de TOUS les termes du sujet: d’abord séparément, puis ensuite vous effectuez la mise en perspective du sujet en vous interrogeant sur le lien entre les différents éléments que vous venez de définir. Ce travail est à effectuer à l’étape du travail sur brouillon, mais aussi et surtout dans le corps de l’introduction, afin de faire comprendre à votre lecteur que les mots que vous employez ont un sens précis, afin qu’il puisse adopter le même langage que vous et ainsi vous comprendre.

– Si le sujet implique des limites temporelles et/ou géographiques, vous devez les mentionner en introduction, en tentant d’expliquer pourquoi ces limites ont été choisies ainsi. Et ce afin de démontrer que vous avez compris l’intérêt du sujet.

La problématisation: en vous appuyant sur la définition des termes du sujet et leur mise en relation, vous essayez de mettre en exergue l’enjeu central, le paradoxe qui est contenu dans le sujet. Ce travail de problématisation dépasse la simple reformulation du sujet de dissertation sous une forme interrogative. La forme interrogative ou affirme de la problématique n’est pas importante en soi. Votre travail est de révéler et mettre en perspective ce qui se cache derrière le sujet et montrer l’existence d’un « problème », lieu de tensions, que vous devez expliquer en une ou plusieurs phrases de manière plutôt synthétique. Il s’agit de l’étape la plus importante de la dissertation après la définition des termes du sujet. A la lecture de la problématique, le lecteur avisé sait si vous avez ou non compris le sujet de la dissertation.

La présentation du plan de votre dissertation: il s’agit d’annoncer à votre lecteur les étapes que vous allez suivre pour résoudre le « problème », pour qu’il suive plus facilement la démonstration argumentée que constitue le corps du travail de dissertation.